Transhuman Fever

by MARGARET CATCHER

/
1.
2.
04:26
3.
03:57
4.
06:56

about

Go to JFX lab to download Margaret's music:
jfxlab.net/margaret-catcher/

Un duo basse-batterie qui syncope entre les distos noise, les synthés rétros et des paroles qui auraient été prêchées par un ordinateur péniblement remis du bug de l’an 2000 : c’est Margaret Catcher et son rock augmenté.

Les outils les plus «technoïdaux» de la musique actuelle : vocodeurs, capteurs sensoriels, pads et pédales en tout genre s’invitent à la fête !!
Dans un concert épileptique où tous les coups sont permis, la dame de fer gaulée comme un grand 8 sait mener son public dans des espaces insoupçonnés, dont elle détient le secret.

« Transhuman Fever » est le rêve halluciné d’un humain 2.0 sujet à un virus informatique, pathologie jusqu’alors réservée aux machines. Son délire augmenté prend place dans un décor acidulé aux césures spatio-temporelles improbables.

Les révélations sur la vie, l’univers et le reste, lui sont dictées par d’absurdes icônes. Au loin, se fait entendre le grandiloquent hymne de l’expansion sifflé par Dieu le Chat, qui, si grande est sa stature, a su garder son lol.


———————————————————————————————————————————————————————–

A bass-drum duo evolving between noise distortion, retro synthesizer and lyrics which could comes from a Y2K bug’s computer. This is Margaret Catcher and his heighten rock.

All the technoïd tools : voice coder, sensor, pads, and different kind of pedals are coming for the party.
During the epileptic venue every blows are allowed. The Iron Lady wraps as a tall 8 knows how to bring her public in unexpected spaces, where she is the only one to keep the secret.

Transhuman Fever is like an unreal dream from an human 2.0 subject to a computer virus usually saved for engine.

His delirium takes place in an acid scenery with an improbable temporo-spacial reference point. Absurd’s icons tell him the thruth on life, universe and everything else. Far away from this place we can listen the grandiloquent spread hymn whistle by the Big God, the Cat, who kept his sound.

Artwork by Mister Bi !

credits

released 26 January 2015

tags

license

all rights reserved

feeds

feeds for this album, this artist

about

MARGARET CATCHER France

Un duo basse-batterie qui syncope entre les distos noise, les synthés rétros et des paroles qui auraient été dites par un ordinateur péniblement remis du bug de l'an 2000 : c’est Margaret Catcher et son rock augmenté.


Avec sa musique épileptique où tous les coups sont permis, la dame de fer gaulée comme un grand 8 sait mener son public dans des espaces insoupçonnés, dont elle détient le secret.
... more

shows

contact / help

Contact MARGARET CATCHER

Streaming and
Download help